Comment savoir si votre partenaire est un(e) phobique de l'engagement et quelques conseils pour savoir comment gérer ses angoisses

Pourquoi la phobie de l'engagement peut être pesante pour un couple et conduit souvent à la rupture.


Chère lectrice, cher lecteur,

Avez-vous l'impression qu'il y a, au sein de votre couple, une certaine peur
que vous deveniez trop proches ? Beaucoup de couples
souffrent de la peur de l'un ou des deux partenaires de trop s'engager
ou se fixer.
 
La capacité qu'ont les être humains à bâtir des relations solides,
à se sentir en sécurité dans leur couple et à transmettre ce même
sentiment à leur partenaire est une fonction psychologique du moi qui
se développe et est entretenue pendant la petite enfance dans le cadre de
la relation entre la mère et l'enfant. La capacité à s'engager du point de vue émotionnel croît
à mesure que l'enfant constate qu'il reçoit de l'attention, qu'il est protégé et peut s'épanouir. Cette capacité apparaît au moment où l'enfant
a l'assurance qu'on s'occupe de ses besoins
et qu'il n'est pas tout seul.

L'impossibilité de vivre ce type expérience ou une expérience insuffisante
en la matière pendant l'enfance, l'accumulation de mauvaises expériences
ou le manque de sécurité dans les relations vécues à l'âge adulte sont autant
de facteurs pouvant faire naître un sentiment de peur qui empêchen de bâtir des relations
intenses et durables.

Dans ce cas, les spécialistes parlent de « peur de l'engagement »,
ce qui désigne une peur intense et durable
de s'engager dans une relation intime avec quelqu'un. La capacité à avoir une relation
et à s'engager sont des qualités ou plutôt des fonctions psychiques
nécessaires pour pouvoir avoir des relations intimes
et stables avec d'autres êtres humains. Et si cette
capacité à se lier avec autrui manque de stabilité, elle provoquera
toujours des problèmes relationnels avec les autres.

En général, c'est lié, comme nous l'avons évoqué plus haut,
à la petite enfance,
à savoir par exemple à la perte d'un être cher, à un désir insatisfait de proximité et
de sécurité, à des conflits entre les parents ou d'une manière générale
au modèle du couple parental. Si les parents eux-mêmes sont distants
l'un de l'autre ou que leur relation avec leur enfant
est distante, leur enfant apprendra à se comporter de la même
manière envers les autres et emportera ces habitudes dans ses relations
à l'âge adulte.

Les phobiques de l'engagement ont souvent une estime de soi
très réduite et ils ont tendance à avoir une vision négative d'eux-mêmes.
Pour se protéger, ils évitent de laisser les autres s'approcher trop près d'eux,
puisqu'aimer signifie se rendre vulnérable.
Et en général, c'est exactement cela qui fait le plus peur à ce
type de personne : être blessé. Et c'est ainsi que la personne se dégage de toute envie
d'avoir une relation plus proche et intime.

A cause des blessures qu'ils ont vécues par le passé, les phobiques de l'engagement ont peur
d'être déçus. Ils tiennent beaucoup à leur indépendance et
et ils ont extrêmement peur de perdre « leur
liberté personnelle ». C'est pourquoi il est nécessaire de comprendre qu'une
proximité excessive effrait ce type de personne ! De plus,
la peur de s'engager peut se manifester par un manque de conscience des responsabilités
envers la famille et les amis ainsi que dans un
mode de vie introverti.

Voici quelques-unes des caractéristiques que l'on retrouve chez les phobiques de l'engagement :

-    Ils ont du mal à gérer et à parler de leurs
        sentiments.
-    Ils ont peur de prendre des décisions et de faire des projets d'avenir.
-    Ils n'aiment pas s'engager.
-    Ils fuient les relations intenses.
-    Ils changent souvent de partenaire.
-    Ils oscillent entre la proximité émotionnelle et la fuite.
-    Ils ont un grand besoin de se sentir en sécurité.

Cela vous rappelle votre propre comportement lorsque vous êtes en
couple ou celui de votre partenaire ? Alors regardons de plus près ce que vous pouvez faire
pour gérer un(e) partenaire phobique de l'engagement ou ce que
vous pouvez faire si c'est vous qui avez peur de vous engager dans
une relation longue et intense.

Il est important pour commencer de se rendre compte du fait même
qu'on souffre de cette angoisse et qu'on n'est pas seul. Il s'agit
d'être informé du problème et de réussir à se comprendre ou à
comprendre son partenaire et à toucher du doigt les
causes de ses angoisses.

Si vous savez d'où provient cette peur, vous pourrez d'autant plus facilement
la gérer et serez prêt(e) à aborder de nouvelles expériences.
 

Il est important de pouvoir accepter de vivre de nouvelles expériences
positives avec un partenaire. Il est crucial que vous sachiez ce que c'est que d'être
accepté tel que vous êtes ou justement de montrer au partenaire
qui souffre de ces angoisses que vous l'acceptez tel qu'il/elle est.
 
En général, les phobiques de l'engagement ont un problème avec le
faire de vivre de nouvelles expériences de couple. Leur problème est lié au respect,
à la perception de l'autre, à l'attention et surtout au développement d'une relation de
confiance. Et il est clair qu'il faut beaucoup de temps et de tact pour établir un
climat de confiance qui permette d'oublier les vielles
expériences de couple blessantes ou décevantes.
Et c'est pourquoi il est important de ne pas poser
d'exigences et d'attentes envers quelqu'un qui a peur de l'engagement
et de lui donner le temps de ne plus voir votre relation comme
une menace.

Il faut être compréhensif envers son partenaire mais
aussi envers soi-même. Ce n'est pas de votre faute si votre
copain/copine n'arrive pas à s'engager, à peur ou
prend la fuite. Ce n'est pas qu'il ou elle fait des chichis ou
le fait exprès. En fait, les phobiques de
l'engagement n'ont jamais eu un sentiment et des relations
heureuses dans leur enfance et n'ont donc jamais pu apprendre et
sentir à quoi ressemble une relation intense et sûre.
Les peurs qu'ils ressentent doivent absolument être prises au sérieux
et doivent être traitées avec précaution.

Si vous réussissez à donner à votre partenaire un sentiment de
sécurité, à construire une relation où règne la confiance et la compréhension,
ne vous montrez pas exigeant(e) envers lui/elle et prenez ses peurs au sérieux,
vous créerez une base propice à de nouvelles expériences positives
et idéales pour construire une complicité dans le calme et la tranquilité.

Donc la prochaine fois que vous sentez que les difficultés avec votre partenaire
proviennent d'une phobie de l'engagement, repensez
à ces conseils. Faites preuve de plus de clémence
au lieu d'effrayer votre partenaire en exigeant de lui ou d'elle qu'il/elle fasse preuve de
plus de proximité ou de distance. Dans ce type de situation, les petits
changements peuvent avoir de grandes conséquences, en particulier
si vous traitez votre partenaire avec tendresse et que vous changez d'approche.

N'hésitez pas à m'écrire pour me faire part de vos expériences.
Amicalement
Sarah Leroy
L'Equipe des Conseillers
==> http://www.recuperer-son-ex.info/guide